[CRITIQUE] Le roman Star Wars Phasma, l’avis de Nicolas

Star Wars : Phasma : Voyage vers l’Episode VIII : Les Derniers Jedi.

Présentation de l’éditeur

AN – 22 : L’un des officiers les plus machiavéliques du Premier Ordre, le capitaine Phasma a su gagner les faveurs de ses supérieurs, le respect de ses pairs et la peur de ses ennemis. Mais Phasma, sous son casque chromé étincelant, reste un mystère.

Un adversaire est cependant déterminé à mettre au jour ses origines secrètes.
Au plus profond du croiseur Absolution, une espionne de la Résistance subit l’interrogatoire brutal d’un trooper rouge. Ce dernier veut lui soutirer, à tout prix, le passé de Phasma et tout secret depuis longtemps enterré de sa rivale haïe. Sa prisonnière possède ce que le trooper cherche. Mais elle ne se rendra pas facilement.

Et la connaissance peut se révéler terriblement dangereuse…

Biographie de l’auteure :

Delilah S. Dawson est une auteure américaine de science-fiction, de fantasy – notamment sous le nom de Lila Bowen et de littérature érotique sous le pseudo Ava Lovelace. Avec Phasma, elle signe sa troisième, et plus importante, contribution à l’univers officiel Star Wars.

La structure du livre

L’espionne de la Résistance se nomme Vi Moradi. Le trooper rouge qui la capture porte le surnom de Cardinal, relativement à son armure rouge. C’est un officier du Premier Ordre. Il était en charge de la formation des jeunes recrues jusqu’à l’arrivée de Phasma dans l’organisation. A présent, il ne s’occupe plus que de la formation de base, avant que les recrues soient dans le mains de Phasma qui achève leur formation. C’est l’histoire de quelqu’un de frustré de sa situation et qui regrette son précédent poste.

Son but est de trouver des preuves qui montreront à tous les cadres du Premier Ordre que Phasma ne mérite pas la confiance qu’ils lui accorde ainsi que les responsabilités qui sont offertes au trooper à l’armure chromée.

Alors, Vi va lui narrer ce qu’elle a appris sur Phasma au cours d’une de ses missions. Bien évidemment, elle ne livre pas ses informations librement. On assiste à un interrogatoire sous la torture. Le fond de l’histoire que Vi nous apprend se passe sur la planète natale de Phasma. Cette planète s’appelle Parnassos. C’est un monde détruit à la suite d’un cataclysme que Phasma aura l’opportunité de fuir quand elle rencontrera Brendol Hux (Le père d’Armitage Hux, que l’on connait bien).

Le livre présente une structure assez originale sur ce point : Les chapitres sont alternés entre scènes d’interrogatoire et narration de la vie de Phasma sur la planète Parnassos, en flashback. Les conjugaisons au temps présent et imparfait sont respectivement attribuées au chapitres. C’est ce qui donne du rythme au récit. Parfois, les différents temps se mélangent. Alors, on a vraiment l’impression d’assister à un échange.

La personnalité de Phasma

Les films ont fait une place assez légère à Phasma. Dans ce roman, on en apprend sur elle, mais c’est une héroïne absente ! Elle n’intervient dans l’action (celle racontée au présent) que vers la fin du livre.
On apprend que Phasma est un personnage prêt à tout pour assurer sa propre survie. Les actes qui nous sont racontés nous la montre sous un jour particulièrement cruel. Aucune empathie. Aucun remord pour son peuple qu’elle abandonne.
Dès lors, apprendre le passé de Phasma donne un relief et un sens tout particulier à son comportement lors du Réveil de la Force. Sa volonté de survivre et le fait qu’elle n’est pas plus fidèle que nécessaire au Premier Ordre explique bien pourquoi elle cède à Finn aussi facilement. Elle désactive les boucliers, car se sacrifier pour la cause du Premier Ordre n’est pas dans sa philosophie. Sa rude jeunesse lui a appris la survie.

Conclusion

Bien que le livre porte la mention “Voyage vers l’Episode VIII : Les Derniers Jedi”, l’action prend place avant Le Réveil de la Force.

C’est un roman que j’ai lu en version française. Agréable à lire, il comprend néanmoins quelques longueurs dans le développement. Cependant, la description des lieux et de l’action est très vivante. Pendant toute la lecture, j’ai eu en tête des images de Mad Max lors de la traversée du désert de Parnassos. La caractérisation des personnages est très efficace et on se sent vraiment avec eux pendant tout le livre. J’ai particulièrement apprécié le développement de Cardinal : on le voit passer de bon soldat fidèle à trooper empli de doute. De plus, on sent sa colère grandir tout au long du livre. En revanche, je trouve le Happy End un peu léger. On pourrait souhaiter une fin plus dure.

Je ne peux pas vous en dire plus sans spoiler…

Je vous encourage, malgré ces légers points négatifs, à vous plonger dans ce livre et à voyager au cotés de Phasma. De plus, comme à l’habitude, si vous l’avez déjà lu, nous attendons vos réactions sur Facebook et Twitter afin de partager nos ressentis.

Dernière remarque : cet article constitue ma première critique de roman. Merci de votre indulgence pour un exercice inhabituel en ce qui me concerne.

 

Tags from the story
Written By
More from Nicolas

[CRITIQUE] Tout L’Art De Solo : A Star Wars Story

Tout l’art de Solo : A Star Wars Story écrit par Phil Szostak et...
Read More