[OFFICIEL] Solo : des informations sur la droïde L3-37

ATTENTION ! CET ARTICLE CONTIENT DES INFORMATIONS SPOILERS SUR SOLO. DES FANS DE STAR WARS NE VEULENT RIEN SAVOIR AU SUJET DE CE FILM AVANT SA SORTIE AU CINÉMA. MERCI DE RESPECTER CELA ET DE NE PAS OUVERTEMENT AFFICHER CES INFORMATIONS SUR LES RÉSEAUX SOCIAUX.

Le magazine Entertainment Weekly poursuit ses publications concernant Solo : A Star Wars Story. Cet article est en lien avec celui consacré à Donald Glover (interprète de Lando Calrissian). En effet, dans l’article, traduit pour vous ici, l’acteur nous parlait de la relation qu’entretient son personnage avec la droïde L3-37. Ce droïde, qui est de genre féminin, est joué en motion capture par l’actrice Phoebe Waller-Bridge. Les scénaristes Lawrence Kasdan et son fils Jon, ainsi que le réalisateur Ron Howard s’expriment et donnent des informations sur ce personnage.

Une Self-Made droïde

Dans l’article cité plus haut, Donald Glover parlait d’une droïde autodidacte ; en fait, il est possible qu’il réservait le fond de l’histoire de L3-37 pour les interviews suivantes. Il semble, en effet, que cela soit un peu plus qu’une auto-formation : En réalité, on apprend que la droïde n’appartient à personne, mais surtout qu’elle s’est construite elle-même au cours des années, ajoutant et ajustant des éléments en plus de son design originel.

Jon Kasdan, co-auteur du film (et fils du scénariste vétéran, Lawrence Kasdan) donne des précisions sur la construction du droïde dans l’histoire :

L’idée était qu’elle soit un assemblage de différentes parties de différents types de droïdes et qu’elle se soit améliorée elle-même.

C’est pourquoi la tête flottant au-dessus des épaules ressemble un peu au dôme d’une unité BB primitive, alors que sa poitrine et ses épaules ont une influence R2 / Astromech. De plus, son nom “L3-37” est une référence au “LEET” (pratique qui consiste à substituer des chiffres à des lettres dans les mots).

Jon Kasdan poursuit :

C’est une personne indépendante dans la galaxie. Nous voulions que ce soit un genre de droïde complètement différent de ce que vous avez pu voir jusqu’à présent dans les films. Et nous voulions vraiment que ce soit une femme. Nous pensions que c’était plus que le temps pour ça.

La personnalité de L3-37

Lawrence Kasdan nous décrit sa relation avec le personnage de Lando Calrissian (qu’il a lui-même contribué à créer) :

Elle a une relation de travail avec Lando, et elle est très sophistiquée et instruite par des années de collaboration. Et, Phoebe, elle-même, est hilarante. Les effets spéciaux utilisés pour son rôle sont incroyables. Mais elle impressionne même avec ces effets étonnant (motion capture), à la fois grâce à son humour et à son jeu physique. Si vous rencontrez Phoebe, elle est l’une de ces personnes dont vous tombez amoureux immédiatement.

Bien que nous n’ayons pas encore entendu parler L3, les créateurs de Solo disent que le l’effet comique de son personnage est différent de C-3PO ou K-2SO de Rogue One. Ron Howard ajoute :

Son IA (Intelligence Artificielle) est très en avance en termes de QI. Elle est capable de conversations assez intéressantes. Et Phoebe est hilarante et brillante et a vraiment contribué à donner vie à ce personnage d’une manière amusante et surprenante.

Les scénaristes père et fils ont basé la personnalité de L3-37 sur des gens de leur connaissance.

Elle est un moteur absolu, pas seulement pour la comédie […] et elle a une très forte personnalité. Tout comme les femmes dans ma vie et la vie de Larry qui viennent de nous faire connaître leur volonté. Elle n’est pas inféodée. L3 n’est subordonné à personne, ce qui est un genre de droïde amusant à écrire.


 Solo : A Star Wars Story, sortira au cinéma le 23 mai prochain en France.


Source : Entertainment Weekly

Written By
More from Nicolas

[CRITIQUE] Solo : A Star Wars Story, Le Guide Visuel

ATTENTION ! CET ARTICLE CONTIENT DES INFORMATIONS SPOILERS SUR SOLO ! DES FANS DE STAR WARS NE VEULENT RIEN...
Read More