Les mères dans Star Wars: un rôle compliqué

Aujourd’hui c’est dimanche comme chaque dimanche, et nous allons parler du rôle ingrat de parent dans la saga Star Wars. En effet, il y a deux sortes de parents, les pères et les mères. Les premiers ont une fâcheuse tendance à mutiler leur progéniture. Et ce en leur révélant une vérité pour le moins choquante au ras du vide. Les secondes ont quant à elles une destinée souvent chargée de souffrances. En ce jour de fête des mères c’est bien entendu d’elles dont nous allons parler.

Après cette petite introduction « Usulesque », peut être que certains ou certaines d’entre vous viennent de réaliser que « oui, la fête des mères c’est aujourd’hui » et que vous aviez totalement oublié de lui souhaiter. Si c’est le cas prenez quelques minutes pour le faire et revenez sur cet article plus tard !

Tout d’abord il convient de préciser que nous nous intéresserons principalement aux mères de l’Univers Canon de Star Wars. Toutes ne seront peut être pas évoquées ou alors trop peu à votre goût. Nous essayerons cependant de faire un tour d’horizon assez large en prenant en compte, en plus des films, les comics, les romans ou encore les séries animées.

Shmi Skywalker

Shmi fait souvent partie des personnages que l’on oublie de citer pourtant son rôle est essentiel. C’est un personnage que je trouve vraiment attachant. Esclave, elle élève seule son fils Anakin avec courage. Son rôle de mère de l’élu est bien entendu extrêmement symbolique. Son destin, bien que ponctué de bonheur reste tragique. Elle voit d’abord son fils partir pour rejoindre les Jedi dès l’âge de neuf ans, dans une des plus belles et émouvantes scènes de la saga. A chaque fois que je regarde ce passage des frissons me parcours. L’interprétation de Pernilla August y est grandiose et la musique de John Williams l’accompagne à la perfection.

Plus tard Shmi sera achetée à Watto puis affranchie par Cliegg Lars, avec qui elle connaîtra le bonheur du mariage. Hélas capturée par des pillards Tuskens, elle sera maintenue captive et torturée jusqu’à ce que son fils Anakin n’arrive trop tard pour la sauver. Ce moment terrible où Shmi meurt dans les bras de son fils est une étape déterminante dans la chute du jeune Skywalker vers le Côté Obscur. La mort de sa mère continuera de hanter Anakin jusque sur Mortis dans la série Clone Wars. Et bien entendu dans la Revanche des Sith en voulant acquérir le pouvoir d’empêcher la mort de Padmé.

Shmi n’a cependant pas totalement été oubliée. Dans le roman Ahsoka, E.K.Johnston, profite d’un interlude pour écrire une scène poignante où Obi-Wan Kenobi se rend sur la tombe de Shmi, lui demander pardon pour n’avoir pas su tenir la promesse que Qui-Gon Jinn lui avait faite. J’avais d’ailleurs illustré ce passage en novembre dernier et même reçu un « j’aime » sur mon compte instagram par E.K.Johnston.

Padmé Naberrie Amidala

Jeune reine courageuse et volontaire de Naboo, elle deviendra ensuite Sénatrice. Padmé est surtout le grand amour d’Anakin Skywalker avec qui elle se mariera en secret peu après le début de la guerre des Clones. Elle donnera naissance à Luke et Leia juste avant de mourir, le cœur brisé par Anakin venant de basculer du Côté Obscur de la Force pour devenir Dark Vador. Comme elle le confiera dans un dernier souffle à Obi-Wan Kenobi, elle porte encore l’espoir qu’il y a toujours du bon en Anakin.

Dans la saga son rôle de mère est particulier. Nous la découvrons enceinte au début de la Revanche des Sith. Mais cette figure de maternité est, je trouve, malheureusement peu exploitée par le scénario. J’aurais aimé voir, dans le film, une petite scène avec Anakin posant sa main sur son ventre et les voir débattre sur le choix d’un prénom. Cela aurait pu être l’occasion de savoir pourquoi « Luke » et pourquoi « Leia ». Se posant la question de savoir si leur enfant serait sensible à la Force et que feraient-ils dans ce cas ? Autant de petites scènes qui auraient, peut être pu magnifier l’interprétation de Natalie Portman.

Breha Organa

Breha est la femme de Bail Organa. Reine d’Alderaan, ne pouvant pas avoir d’enfant, elle sera la mère adoptive de Leia après la mort de Padmé. On sait très peu de choses sur elle. Malheureusement elle sera, avec Bail, enlevée à Leia lorsque que l’Etoile de la Mort détruira sa planète dans Un Nouvel Espoir. Et ce comme l’indique l’encyclopédie sur le site officiel de Star Wars.

Beru Whitesun

Beru est la tante bienveillante de Luke Skywalker et fait office de mère adoptive. Si son personnage est peu exploité, on remarque cependant dans Un Nouvel Espoir, qu’elle est consciente à quel point la destinée de Luke n’est pas de rester indéfiniment un simple fermier sur Tatooine. Elle connaîtra aussi un destin tragique avec son mari Owen lorsque les impériaux viendront à la recherche des droïdes R2-D2 et C-3PO. C’est le personnage de Beru qui introduit Luke dans l’Episode IV et que l’on entend à la fin de l’épisode « Twin Suns » dans Star Wars Rebels.

Lyra Erso

Écartons nous un peu de la lignée des Skywalker pour parler de Lyra Erso, la mère de Jyn. Là encore, le personnage est malheureusement peu exploité dans Rogue One puisqu’elle trouve la mort dans les premières minutes du film en voulant protéger les siens. Pourtant Lyra est un personnage essentiel. C’est elle qui permet à Jyn de croire en son père et en la Force pendant des années, lui confiant son cristal Kyber avant de se sacrifier. Elle intervient dans le rêve de Jyn juste avant d’arriver sur Jedha (« Trust… Galen »). Il est cependant possible de découvrir plus ce personnage dans le roman Catalyseur. Notamment avec la très belle scène de la naissance de Jyn. Personnellement j’aurais aimé qu’on sente un peu plus dans Rogue One, l’impact que la mort de sa mère a pu provoquer chez Jyn.

Shara Bey

Voici un personnage que l’on découvre dans le comics Les Ruines de l’Empire de Marco Checchetto et Greg Rucka. Cette très belle femme, est avant tout une pilote de A-Wing de grands talents au sein de l’Alliance Rebelle.  En plus d’avoir participé à la bataille au-dessus de la seconde Etoile de la Mort, elle accompagnera dans différentes missions Leia et Luke peu après la mort de l’Empereur.  Elle est la mère de Poe Dameron, lui aussi talentueux pilote des années plus tard pour la Résistance. Shara est une mère aimante qui dans les derniers mois de la guerre contre l’Empire souffre de devoir être loin de son jeune fils, Poe. Malheureusement, la malédiction qui frappe les mères dans l’univers Star Wars, s’abattra aussi sur elle. Nous apprendrons sa mort, six ans après la bataille d’Endor, dans le livre Avant le Réveil, alors que Poe n’est encore qu’un enfant…

Norra Wexley

Norra, comme Shara Bey, est une pilote de l’Alliance Rebelle. Nous la découvrons dans le premier tome de la trilogie Riposte (Aftermath en VO). Personnage au caractère fort, elle est la mère de Temmin « Snap » Wexley, lui aussi devenu pilote aux côtés de Poe Dameron dans la Résistance. Temmin est en revanche plus vieux que Poe puisqu’il a déjà 15 ans lors de la bataille d’Endor. Le rôle de mère de Norra est lui aussi compliqué puisque après l’arrestation de son mari par l’Empire, elle s’engage dans la Rébellion, confiant Temmin à ses deux tantes, Esmelle, la soeur de Norra et Shirene. Temmin lui en voudra d’ailleurs beaucoup se sentant abandonné. Je n’en raconte pas plus pour ne rien spoiler, étant donné que les deux derniers tomes de Riposte n’ont pas encore été publiés en VF.

Mara Jade

 

Alors, oui je sais, Mara Jade est un personnage qui pour le moment appartient à l’Univers Étendu Légendes. Mais je l’aime trop pour ne pas faire exception et prendre quelques lignes pour en parler. En effet, Mara Jade, est encore une fois, une mère au destin tragique. Main de l’Empereur devant assassiner Luke Skywalker, elle finira, après un long parcours chaotique, par devenir une Jedi. Mariée à Luke, elle est la mère de Ben Skywalker et la tante de Jacen, Jaina et Anakin Solo. C’est d’ailleurs Jacen, devenu Dark Caedus, qui la tua lors d’un duel féroce avec des dards empoisonnés après avoir fait hésiter Mara grâce à une illusion lui montrant son fils Ben…

 Les autres figures maternelles :

En voyant ce sous-titres, je vous entends déjà pester derrière votre ordinateur: « Quoi, comment !! Il ne va même pas parler de Leia !? » Patience jeune Padawan, c’est par notre bien aimée Princesse que je terminerai cet article. Pour le moment faisons un tour rapide des figures maternelles que l’on a pu croiser dans les différents médias.

  • Mère Thalzin, un titre honorifique pour celle qui dirige les Soeurs de la Nuit. Elle sera néanmoins un guide et une figure importante dans la vie de Asajj Ventress ou encore de Maul.
  • Hera Syndulla, si elle n’est pas une mère à proprement parler, il est incontestable qu’elle en est la figure pour l’équipage du Ghost dans la série Rebels.
  • Ursa Wren, la mère de Sabine, est une guerrière mandalorienne, chef de son clan. Malgré des différents avec Sabine, elle finira par faire le choix de sa famille et les deux se retrouveront lors de la saison 3 de Rebels.
  • Mon Mothma, dans un rôle plus politique et militaire peut être considérée comme étant la mère de l’Alliance Rebelle.
  • L’arc narratif de Mortis dans Clone Wars, nous montre trois personnages en lien avec la Force, le Père, la Fille et le Fils. Le rôle de la mère est donc exclu de cette étrange trinité.
  • Dans le comic Docteur Aphra, cette dernière à l’instar d’Indiana Jones, exprime un certain ressentiment envers son père concernant la mort de sa mère quand elle était jeune.
  • Avez vous remarqué que l’on se demande souvent qui peut être le père de Rey mais beaucoup moins qui est sa mère ? Alors que l’héroïne évoque avant tout  sa « famille » dans l’Episode VII .

Leia Organa

Leia, comment ne pas terminer ce sujet par notre éternelle Princesse… On l’a vu, les mères dans le monde de Star Wars ont souvent un destin et un rôle tragique, douloureux, parfois oublié, parfois peu exploité. Cette nouvelle trilogie est donc l’occasion rêvée pour mettre ce rôle en lumière. La confusion règne d’ailleurs souvent lorsqu’on évoque le sujet de la mère de Leia et sa fameuse réplique dans le Retour du Jedi quand Luke lui demande qu’elle souvenir en a-t-elle. Leia en tant que mère est bien entendu une suite logique pour la saga. Et une opportunité formidable pour l’évolution de son personnage. Elle n’est d’ailleurs pas que la mère de Ben, elle est aussi la mère de la Résistance.

Là encore le destin de Leia, en tant que mère est tragique. Son frère Luke a disparu suite à la destruction et au massacre du nouvel Ordre Jedi par son propre fils tombé du Côté Obscur sous l’emprise de Snoke. Puis alors qu’elle retrouvait enfin l’amour de sa vie, Han Solo, il lui fût enlevé par Ben.

Bien qu’un peu en retrait dans le Réveil de la Force, on comprend cependant avec émotion, combien elle est déterminée à faire revenir son fils Ben du bon côté. Qu’en sera-t-il dans Les Derniers Jedi, maintenant que Ben, devenu Kylo Ren, a commis un acte épouvantable en tuant son père ?

Pour autant, Leia est une mère qui, espérant bien faire, a commis aussi des erreurs. Ces faux pas nous les découvrons dans les romans Bloodline, Aftermath ou encore dans l’adaptation du Réveil de la Force. Si vous ne voulez pas être spoilé je vous conseille de vous rendre quelques paragraphes plus bas.

Attention spoilers !

Tout d’abord Leia n’a pas révélé à Ben son terrible héritage. Nous savons, en effet, qu’elle a caché à son fils que Dark Vador était aussi Anakin Skywalker qui a chuté du Côté Obscur de la Force. On sait aussi que six ans avant l’Episode VII, Ben est toujours au côté de Luke. La vérité sur le fait que Vador était le père biologique de Leia éclate au grand jour lorsque cette dernière décide de se présenter aux élections du Sénat de la Nouvelle République. Nul doute que Snoke a su tirer parti de cette révélation. Autre erreur, alors que Leia est consciente de l’influence que Snoke a sur Ben, elle décide de ne pas en parler à Han, pensant que ce dernier n’était pas en mesure de comprendre. En voulant protéger à la fois Han et Ben, elle les a perdu tous le deux.

Toutes ces erreurs Leia en est consciente et les admet sans chercher à se cacher. Malheureusement elle en payera le prix fort. Mais s’il y a bien une chose dont on peut être sûr, c’est qu’elle a profondément aimé son fils dès le début. Les romans offrant d’ailleurs de très beaux moments. Comme lorsque Leia est enceinte et qu’elle cherche à se connecter avec son fils via la Force. Comme Luke lui a appris.

Après tant de souffrances, on est en droit de se dire que les jumeaux Skywalker méritent une fin heureuse à l’issue de cette trilogie. Les possibles retrouvailles entre Luke et Leia dans l’Episode VIII provoquent déjà en moi une émotion incomparable.

Fin des spoilers

Puis ce destin douloureux des mères présent presque implacablement dans Star Wars a décidé de sortir du cadre de la fiction. Nous arrachant si cruellement Carrie Fisher en décembre dernier… On le sait désormais, après Han Solo dans le VII et Luke dans le VIII, c’était bien Leia qui devait avoir un rôle central dans l’Episode IX. Hélas, la disparition de Carrie Fisher vient, on peut le dire, balayer cet espoir, cette promesse. L’opportunité de voir dans Star Wars une mère aller jusqu’au bout tout en étant en pleine lumière semble s’évanouir. Kathleen Kennedy l’a annoncé, il leur faut à présent « repenser » l’Episode IX.  Quelle solution sera choisie pour cela? Nous ne le savons pas encore…

Célébration

Ne terminons pas cette article sur une note triste en ce jour de fête. Réjouissons nous plutôt à l’idée de voir l’ultime performance de Carrie Fisher dans le rôle de Leia dans l’Episode VIII. Célébrons ces femmes courageuses, déterminées, indépendantes et fortes qui ont ponctué 40 ans de l’histoire de Star Wars et de la pop culture .

Que ce soit Shmi, Padmé ou encore Leia, nous avons là des mères qui sont de magnifiques modèles de courage, de sacrifice et d’amour…

Tags from the story
Written By
More from Bruce

Chroniques : Le comic Captain Phasma

Captain Phasma   Scénario : Kelly Thomson Dessins : Marco Checchetto Coloriste : Andres...
Read More