Critique de Poe Dameron et C-3PO : Le membre fantôme (par Bruce)

poe_tome1

POE DAMERON

Editeur : Panini Comics

Scénaristes : Charles Soule, James Robinson, Chris Eliopoulos.

Dessinateurs : Phil Noto, Tony Harris, Chris Eliopoulos.

Date de sortie en VF : 30/11/2016. (Sortie de l’issue #001 le 06/04/2016 aux USA)

144 pages

13 euros

Synopsis :

La Résistance lutte contre le Premier Ordre sur tous les fronts. Leia met son meilleur pilote, Poe Dameron, à la tête d’un groupe chargé des missions les plus périlleuses, l’Escadron Black. Les héros partent alors à la recherche de Lor San Tekka, qui leur permettra peut-être de retrouver Luke Skywalker.

Star Wars Special: C-3PO #001 – Le membre fantôme

Scénariste : James Robinson.

Dessinateur : Tony Harris.

Sortie en VO le 13/04/2016.

Synopsis :

C-3PO à pour mission d’escorter à bord d’un vaisseau de la Résistance, un droïde du Premier Ordre, connaissant la localisation de l’Amiral Ackbar, qui vient de se faire enlever. Malheureusement, le vaisseau rencontre des problèmes et s’écrase sur une planète inconnue et hostile…

swspecial_3po1_tn

Critique:

Je vous propose de commencer cette chronique par la critique de C-3Po, premièrement parce que d’un point de vue chronologique l’histoire se déroule quelques temps avant celle du comics Poe Dameron, deuxièmement parce que cette histoire est un one-shot, bien que numéroté #001 en VO (il n’y a jusqu’à aujourd’hui pas eu d’annonce d’un prochain numéro), et troisièmement parce que c’est moi qui décide !

I. C-3PO : Le membre fantôme

Nous retrouvons donc ici notre droïde de protocole préféré en mission sur une planète hostile bien loin du confort des appartements d’une sénatrice de Naboo ou encore de la sécurité d’une base militaire secrète…

Et c’est là toute la force de ce comics, il sort complètement C-3PO de son environnement habituel. Tout d’abord d’un point de vue environnemental puisqu’il y a une forte opposition entre l’organique (la planète hostile) et le métal (C-3PO et ses collègues) dans cette histoire. Puis d’un point de vue sociale, puisque d’ordinaire C-3PO se trouve surtout confronté à des êtres vivants, en particulier des humains. Or dans ce récit le droïde ne sera accompagné exclusivement que par d’autres robots.

Ce comics fait presque figure d’OVNI dans le monde de Star Wars, à la fois dans le style graphique, très particulier mais qui sert totalement l’histoire et à la fois dans la manière dont cette histoire est racontée. Les thèmes abordés sont fort et profonds, ils nous amène à la réflexion, sur la mémoire des droïdes, leurs sentiments si tant est qu’ils puissent en avoir et leur condition en tant que « sujet existant ». Je n’utilise pas le terme « d’être vivant » car ce sont des droïdes et il me semble que dans l’univers Star Wars ils ne sont pas considéré comme « vivant ».

Une autre force de ce comics est de faire des liens entre différents médias, puisque cette mission de C-3PO peut être jouée dans le jeu vidéo LEGO et se termine en annonçant une autre mission, en lien avec l’Amiral Ackbar, que nous avons pu voir/jouer dans le même jeu.

Pour aller un peu plus loin sur cette histoire de bras rouge qu’obtient C-3PO, il faut savoir que tout cela est issue de l’amitié entre J.J. Abrams et Hideo Kojima, le créateur de la série des jeux-vidéo Metal Gear. Ainsi le bras rouge est un hommage au personnage de Snake dans le jeu Metal Gear Solid V : The Phantom Pain. Le nom de ce comics Le membre fantôme est donc aussi en lien avec le jeu puisque dans les deux cas il est fait référence à la douleur ressenti par un membre fantôme pour les personnes qui ont connu une mutilation. Enfin il y a une scène sur Jakku où BB-8 fuit vers le désert en pleine nuit, il croise alors une créature qui sort la tête du sable et prononce « Kojima ».

Hideo Kojima et J.J. Abrams sont de bons amis.
Hideo Kojima et J.J. Abrams sont de bons amis.

Pour conclure je dirais que cette histoire sort vraiment du lot tant elle est particulière tant dans sa forme que dans son fond, elle va bien au-delà du fait de raconter comment C-3PO a obtenu son bras rouge, on aimera ou on n’aimera pas mais elle ne laissera personne indifférent. Panini Comics a eu la très bonne idée d’inclure ce one-shot dans l’adaptation de Poe Dameron. On en sait pas encore si C-3PO aura le droit à un nouveau récit mais personnellement j’en redemande !

Dans ce tome 1 par Panini Comics, il y a les trois premières issues de Poe Dameron et le numéro spécial C-3PO !
Dans ce tome 1 par Panini Comics, il y a les trois premières issues de Poe Dameron et le numéro spécial C-3PO !

 II. Poe Dameron

Panini Comics nous propose ici les trois premières issues du comics Poe Dameron, je dois vous avouer que j’ai été un brin décontenancé à sa lecture en français, non pas que la traduction soit mauvaise, elle est tout à fait correcte, mais simplement par le rythme. En fait, je lis cette histoire principalement en VO au rythme d’une issue par mois et ça fonctionne très bien me concernant, ici le fait de lire les trois d’un coup m’a donné l’impression de ne pas lire la même histoire ou du moins de la lire un peu comme si on en avait ralenti le rythme.

Cette impression est totalement subjective mais j’aurais en fait préféré avoir dans un même tome les issues 001 à 006, cela m’aurait semblé plus logique pour bien apprécier l’histoire mais je pense que cela a dû poser problème à Panini car il fallait intégrer quelque part l’histoire de C-3PO et donc soit faire un gros volume avec sept issues (six pour Poe et une pour C-3PO) mais dans ce cas le prix de vente aurait plutôt été proche des 25 euros ce qui n’est pas l’idéal pour démarrer une série. Le choix éditorial de ce tome 1 à 13 euros est donc probablement le meilleur compromis bien qu’il casse le rythme général de l’histoire de Poe.

En ce qui concerne les dessins, je dirais que c’est bien mais ça pourrait être mieux. Ils sont globalement beaux, les personnages sont bien reconnaissables tout comme les vaisseaux, les couleurs sont agréables. En revanche les jeux de lumières mériteraient d’être retravaillés pour plus de réalisme, de même que pour les scènes avec les vaisseaux, ce n’est pas mal fait mais on arrive pas aux résultats magnifiques que peut proposer Marco Checchetto (Les ruines de l’Empire, Obi-Wan & Anakin).

Parlons de l’histoire, vous l’aurez compris niveau rythme en comparaison à la publication en VO je suis un peu partagé, cependant elle permet d’introduire le personnage de l’agent Terex qui vous le verrez par la suite est vraiment très intéressant.

A travers lui on peut voir une sorte de bataille générationnelle au sein du Premier Ordre entre les anciens qui ont connu et glorifient l’Empire et les plus jeunes qui pensent que le Premier Ordre est plus pur que l’Empire, dixit Phasma, et donc ne commettra pas les erreurs et les négligences de son aîné impérial. Il y a donc des clans et tous n’ont peut être pas les mêmes intérêts…

L’autre point fort de ce récit c’est de bien entendu faire le lien avec la mission de Poe Dameron tel qu’on le voit dans Le Réveil de la Force, mais aussi de nous montrer que retrouver Luke Skywalker n’est pas une décision prise du jour au lendemain par Leia. Elle le cherche depuis longtemps et cela s’avère très compliqué, au point d’avoir besoin de retrouver Lor San Tekka qui aurait des informations sur des sites Jedi où Luke pourrait potentiellement se trouver. L’ampleur de la tâche prend grâce à cette histoire une tout autre autre dimension.

sam_4210
L’avantage d’un UE canon géré par le story group: des liens cohérents entre les différentes oeuvres !

Ce que j’ai vraiment apprécier ce sont liens avec les autres histoires, en particulier avec le roman Avant le Réveil et le comics Les Ruines de l’Empire. D’une certaine manière vous pouvez lire d’une traite Les Ruines de l’Empire puis la nouvelle sur Poe dans  Avant le Réveil et enfin ce tome 1, et là vous verrez et comprendrez  clairement tous les liens entre les personnages et le déroulement des événements. Il y a aussi plusieurs liens avec la série de romans Aftermath (Riposte en VF) que nous verrons dans les prochains numéros, mais dans ce tome 1 ce sera surtout par la présence de Temmin « Snap » Wexley.

Ici le comics de Poe Dameron commence pile là où se termine Avant le Réveil et nous retrouvons un personnage des Ruines de l’Empire dans l’Escadron Black de Poe qui me tient à coeur, à savoir L’ulo qui a combattu avec la Rébellion aux côté de la mère de Poe, Shara Bey. L’ulo que j’espère voir peut être dans l’Episode VIII puisque nous avons pu voir un A-Wing dans les décors du tournage lors de la visite aux studios des Princes Harry et… et j’ai oublié le nom de son frère aux côtés de Mark Hamill…

Un A-Wing sur le plateau de l'épisode VIII, L'ulo es-tu là ?
Un A-Wing sur le plateau de l’épisode VIII, L’ulo es-tu là ?

Comme j’aime chipoté je mets un petit carton jaune à Panini qui à la dernière page de Poe Dameron à écrit le mot « Fin » alors qu’en VO il est écrit « To be continued », eh oui l’histoire ne s’arrête pas ici !

III. Conclusion

Panini présente un premier tome pour Poe Dameron qui est plutôt de bonne facture, l’édition est belle (couverture cartonnée dans la continuité des autres titres Star Wars), bonne qualité de papier et de mise en page, ainsi que la présence très agréable des couvertures des différentes issues de la VO . Cependant le découpage discutable de l’histoire va, peut-être, tromper le lecteur sur la qualité du titre mais permettra de l’obtenir pour un prix raisonnable.

De même on regrettera que l’histoire s’apprécie à différents degrés en fonction du fait d’avoir lu ou non, Les Ruines de l’Empire, Riposte et Avant le Réveil… L’histoire de C-3PO est un véritable coup de cœur pour moi mais ne plaira peut être pas à tous les fans.

Poe, Snap, BB-8 et C-3PO sont toujours prêt à partir en mission pour la Générale Leia Organa.
Poe, Snap, BB-8 et C-3PO sont toujours prêt à partir en mission pour la Générale Leia Organa.
Written By
More from Bruce

Snoke : le Suprême Leader se dévoile dans Entertainement Weekly !

ATTENTION ! CET ARTICLE CONTIENT DES INFORMATIONS SPOILERS SUR LES DERNIERS JEDI. DES...
Read More