Critique de Darth Vader n°001 (par Bruce)

Darth Vader

Scénario : Charles Soule

Dessins : Giuseppe Camuncoli

Encrage : Cam Smith

Coloriste : David Curiel

Cover Artist : Jim Cheung & Matthew Wilson

Éditeur : Marvel

Sortie le 07 Juin 2017 (VO)

Prix : 4,99$ ( et non pas 3.99$ comme sur le visuel ci-dessus)

Critique

En premier lieu, il convient de bien préciser qu’il s’agit là du premier numéro de la nouvelle série sur Dark Vador. Rien à voir donc avec la série Darth Vader de Kieron Gillen et Salvador Larroca qui s’est terminée en octobre 2016. Pour ce nouveau départ qu’on peut considérer comme une « année un » selon les auteurs, Kieron Gillen laisse la place à Charles Soule (Lando, Poe Dameron) au scénario et Salvador Larroca cède le poste de dessinateur à Giuseppe Camuncoli (X-Men, Wolverine, The Amazing Spider-Man, Captain America, Batman entre autres).

L’action prend donc place quelques secondes après que Dark Vador ait appris la mort de Padmé de la bouche de Palpatine. Nous avons donc là un très jeune Vador qui va devoir apprendre à (re)vivre avec ce nouveau corps et dont la première mission sera d’obtenir un nouveau sabre laser.

I-Les dessins

Pour ce nouveau départ, c’est Giuseppe Camuncoli qui a donc été choisi. C’est globalement une réussite, la découpe des planches donne une approche dynamique à l’ensemble. Chaque case est abordée tel un plan de caméra et permet de se mettre dans l’ambiance dès le départ. Le dessinateur italien propose là un dessin très détaillé et fournit sans pour autant tomber dans le « trop ».

Je mettrais tout de même un petit bémol sur sa manière de réaliser les visages et les vêtements censés être amples (comme la tenue de l’Empereur). Cependant il ne s’agit pas là d’un problème dû aux capacités de Camuncoli. C’est tout simplement sa manière, son style de dessiner qui n’est pas la mienne mais qui reste tout de même agréable à l’œil.

Le travail d’encrage de Cam Smith et de colorisation de David Curiel est une véritable valeur ajoutée pour ce titre. Je suis curieux de voir par la suite une scène d’action avec Vador le sabre laser à la main. Enfin nous partons sur de bonne base en terme de dessin dans ce premier numéro, qui offre un travail beaucoup plus constant que ne pouvait l’offrir Salvador Larroca dans la série précédente. Reste à savoir ce que cela donnera sur la durée mais je suis plutôt confiant.

II-Le scénario (attention: spoilers !)

Le fait de démarrer le récit juste après l’opération et le réveil de Vador dans La Revanche des Sith, est vraiment une très bonne idée. Il permet au lecteur de débuter l’histoire à un moment qu’il connaît déjà, on est donc dans le bain directement. De plus, découvrir ce qui se passe juste après nous fait découvrir cette scène avec un angle nouveau. C’est là, à mon sens, que débute réellement la relation tumultueuse entre Vador et Palpatine en tant que Seigneurs Sith. Vador va laisser éclater sa rage et va vite être maté par Sidious. D’abord en le manipulant par les paroles et ensuite physiquement avec une punition pour le moins électrique. Palpatine est le maître et il le fait savoir à son apprenti.

Passée cette scène, le comic va nous emmener vers différents aspects très intéressants. D’abord avec une scène très symbolique avec les sabres laser des Jedi. Dont celui de Yoda. Puis surtout avec une réflexion autour des cristaux Kyber. Nous sommes là dans la continuité des explications que nous avions eu dans le roman Ahsoka. Les cristaux Kyber sont vivants avec la Force, leur couleur est déterminée par son porteur. Les Sith viennent alors corrompre le cristal en lui faisant ressentir leurs souffrances. Quand la douleur devient trop grande pour le cristal Kyber, ce dernier laisse alors la place à un rouge écarlate, « la couleur de votre rage » explique Palpatine. Mais un cristal Kyber pour un Sith ne peut être donné ou offert, il doit être pris !

C’est donc là, la première mission de Vador. Le Seigneur Noir doit trouver un Jedi pour lui subtiliser son cristal Kyber. Pour cela Sidious dépose Vador sur une planète désertique de la bordure médiane. Un vaisseau rien que pour Vador l’y attend (avec un nouveau design vraiment sympathique). Cependant le vaisseau a été volé et Vador devra donc le récupérer seul, avec son nouveau corps, sans arme et avec comme seul soutien le Côté Obscur de la Force.

Conclusion

Un premier numéro qui démarre donc très fort, peut être même un peu trop vite mais on ne boude pas notre plaisir. A peine terminé je n’avais qu’une envie, lire la suite. J’ai beaucoup aimé l’approche spirituelle et vivante en ce qui concerne les cristaux Kyber. J’espère voir dans les prochains numéros un peu plus d’introspection de la part de Vador. Ce numéro comportait également une histoire humoristique bonus mettant en scène Vador et un droïde souris de l’Empire. Je ne critiquerai pas cette petite histoire qui n’apporte en soit pas grand chose et n’est pas vraiment utile mais les bonus « histoire drôle de droïdes » semble être une tradition désormais dans les comics Marvel. Bref, l’histoire est agréable et prenante, tout comme le sont les dessins. Vivement la suite, qui arrivera le 21 juin prochain !

 

Tags from the story
,
Written By
More from Bruce

Hollywood Reporter : un film sur Obi-Wan Kenobi en préparation !

Depuis le temps qu’on attendait ce genre d’information… Cette fois c’est quasiment...
Read More