Pablo Hidalgo parle du Guide Visuel Ultime de Rogue One

Pablo Hidalgo a répondu aux questions d’Entertainement Weekly portant sur la création du Guide Visuel Ultime de Rogue One, voici quelques morceaux choisis pour vous.

Comment fonctionne le partenariat entre les équipes qui travaillent sur les créatures et vous ? Parce que, lorsque j’ai parlé à Neal Scanlan et son équipe, ils parlaient de créatures en les nommant les « Ackbars » alors que les fans connaissent ces aliens comme des « Mon Calamari ». Ils utilisaient des surnoms et vous vous leur donnez leur véritable identité.

Alors, il y a la réalité de la production qui se base sur ce que représente la créature et il y a la réalité de l’histoire de l’Univers (Star Wars) avec ce qu’est vraiment la créature.  Donc il y a plusieurs possibilités, j’ai essayé de parler avec Neal et son équipe en trouvant ce qui correspond le plus à la créature et en utilisant cela comme base. Ensuite j’arrive avec une histoire de fond qui s’adapte à la narration et à ce qui est déjà établi et connu dans cet univers. Tout cela en espérant que ça s’englobe et que ça mette en valeur ce que le département des créatures avait à l’esprit.

Pouvez-vous nous donner un exemple ? 

Eh bien, il y a un exemple dans Rogue One. La cité occupée de Jedha est une large zone de guerre et nous y voyons des gens blessés, endommagés par les combats et la violence qui s’y sont déroulés. On peut y voir quelques cyborgs ou des personnages avec des parties de leurs corps manquantes, ce sont des détails dans le film. Il y a vraiment beaucoup d’éléments qui rendent l’atmosphère merveilleuse avec des designs incroyables, alors un livre comme le Guide Visuel Ultime nous permet de le montrer avec des photos vraiment géniales et de mettre en place tout cet univers narratif. « Vous voyez ce personnage avec la tête manquante, pourquoi n’a-t-il pas de tête ? » Eh bien, cela donne du potentiel pour une histoire plus large si vous suivez tout ce qu’il y a dans le livre.

Toutes ces choses que vous créez, leurs noms, leurs histoires sont parfois intégrées dans d’autres travaux n’est-ce pas ? Les romans, les jeux-vidéos, les comics, Star Wars Rebels… Constable Zuvio n’a pas eu de temps à l’écran pour Le Réveil de la Force mais il a un rôle important dans les histoires courtes de Landry Q.Walker, Star Wars : Aliens.


C’est exact. C’est un des avantages à ce que je fais au sein du Story Group. Nous examinons et nous aidons à développer toutes histoires auxiliaires. Je suis donc à l’aise avec ce matériel et je suis capable de l’inclure dans le Guide Visuel Ultime en tant que simples références pour des futurs travaux ou simplement des choses cachées qui serviront dans les mois à venir.

Il y a donc encore plus de révélations qui y sont intégrées ? 

Je dirais ceci : ce livre a été largement écrit l’an dernier mais il va continuer à vous informer lorsque vous regarderez la seconde partie de saison de Star Wars Rebels parce que toutes ces choses étaient en production à ce moment-là, il y a donc plein d’éléments et de choses comme cela qui vous feront l’ouvrir à nouveau. Ce livre n’est pas près d’être obsolète car il y a encore beaucoup de choses qui seront dévoilées et lorsque cela arrivera vous commencerez à réaliser et vous dire « Oh mon dieu ce livre référençait quelque chose il y a plus d’un an ».

Il y a par exemple le château de Vador sur Mustafar.

Les gens l’ont vu dans Rogue One et l’ont apprécié pour ce que ça représentait, mais plus vous y pensez et plus vous réalisez que le final de la saison 1 de Rebels se termine juste au-dessus de Mustafar et il y a une bonne raison pour cela, et tous ces éléments viennent finalement se connecter.

Que peux-t-on déduire du fait que la petite Jyn Erso connaît le droïde chasseur de primes IG-88 mais crois qu’il est assez mignon pour être un jouet fait maison qu’elle nomme « Mr.Iggy » ?

C’est ma double-page préférée du livre. Essayer d’extrapoler comment un enfant nommerait toutes ces choses a été vraiment fun. Dans le cas de Mr.Iggy, le droïde IG, nous avons établi que c’est un type de droïde, donc je ne pense pas qu’elle connaisse particulièrement IG-88 en tant que personnage à part entière, mais en revanche elle connait ce type de droïde. J’imagine que Galen a peut-être fait ça pour elle et quand elle lui a demandé « Qu’est-ce que c’est ? » il a répondu « C’est un droïde IG » et elle a juste inventé ce nom et répondu « Non, c’est Mr.Iggy ».

Une autre surprise dans ce livre, Dark Vador n’a que 41 ans dans Rogue One ! Comment puis-je avoir le même âge que Dark Vador ?

[Rires] Eh bien, il n’a que 9 ans dans La Menace Fantôme, c’est donc à partir de là que nous avons travaillé et oui on en vient à réaliser que c’est un quadragénaire. Passer du Côté Obscur vous fait vraiment vieillir prématurément et quand vous devenez plus vieux, comme nous fans de Star Wars le devenons, vous  vous rendez compte que les personnages auxquels vous vous identifiez sont maintenant plus jeune que vous ! Le temps passe n’est-ce pas !?

 

Written By
More from Bruce

Hollywood Reporter : un film sur Obi-Wan Kenobi en préparation !

Depuis le temps qu’on attendait ce genre d’information… Cette fois c’est quasiment...
Read More