Comics

Critique de Doctor Aphra #001 (par Bruce)

By  | 

star_wars_doctor_aphra_1_cover

Doctor Aphra

Scénario: Kieron Gillen

Dessins: Kev Walker

Coloriste: Antonio Fabela

Cover Artist: Kamome Shirahama

Éditeur: Marvel

Sortie le  07 décembre 2016 (VO)

Prix: 4,99$

Critique

Je fais cette critique à chaud, presque juste après avoir lu ce premier numéro de Doctor Aphra, pour ne rien spoiler de l’histoire, je résumerai simplement que Aphra suite à ce qu’il s’est passé dans l’ultime numéro de Darth Vader, essaye de faire profil bas tout en remplissant ses obligations, à savoir rembourser certaines dettes à des gens pas toujours recommandables. Ainsi notre docteur, part à la recherche d’un précieux artefact qu’elle espère vendre à un gros prix, mais tout ne va pas se passer comme prévu…

Il y a également une seconde histoire de quelques pages en guise de bonus, elle se déroule lorsqu’ Aphra est plus jeune et est étudiante à l’Université de Bar’leth.

La première chose qu’il faut préciser c’est que j’ai le sentiment que Marvel/Lucasfilm/Disney prend enfin des risques avec les comics !!

En effet depuis le nouveau canon nous avons le droit à Leia, Lando, Han Solo, Obi-Wan & Anakin, Chewbacca, l’adaptation du Réveil de la Force, Kanan et Shara Bey. Ces deux derniers bien qu’ils soient nouveaux dans l’univers Star Wars restent « contrôlés ». Entendez par là que Kanan est un padawan durant la guerre des Clones, on le connait aussi via la série Rebels, bref il est dans un domaine connu et maîtrisé. De même pour Shara Bey dans les Ruines de l’Empire, elle est la mère de Poe Dameron et le découpage de l’histoire l’amène à suivre des aventures tour à tour en compagnie de Han, Leia, Lando et enfin Luke.

Ici nous avons vraiment avec Aphra un personnage issue uniquement des comics Darth Vader et Star  Wars, mais surtout elle n’est ni une Jedi, ni une membre de la Rébellion ou de l’Empire, ni même vraiment une combattante. Elle est Docteur, archéologue, elle recherche des artefacts, bref elle est à mille lieux de ses prédécesseurs. C’est pourquoi je parle d’un risque que prend Marvel et c’est une très bonne idée !!

2

I-Les dessins

Kev Walker, dessinateur Britanique qui a travaillé notamment sur Clone Wars: Dernier combat sur Jabiim (Legends) est celui qui a été désigné pour prendre les crayons. C’est une réussite totale, le style correspond à l’histoire: dynamique, plein de fraîcheur, détaillé, précis. J’ai beaucoup apprécié la manière dont ses planches sont découpées, il y a des détails aussi bien au premier plan qu’au second et les jeux de lumières sont très agréable à l’œil. Le tout donne une impression vraiment magnifique, le style de Walker en termes de dessin pur se différencie de ce qu’on a pu voir précédemment.

4

II-L’ambiance

Comme je le disais, je n’ai pas envie de spoiler l’histoire ou de parler du scénario en lui même. Ma lecture étant encore récente j’ai surtout, là, maintenant, envie de vous parler de l’ambiance car c’est un des gros point fort de ce premier numéro.

Kieron Gillen, le scénariste, nous emmène dans un endroit appelé « Cosmatanic Steppes » (les Steppes Cosmataniques en VF ?), dans la bordure extérieure, un endroit déjà vu dans la série Darth Vader. Nous y découvrons le village de Fulan Ro et plus tard Archaeo-Prime. Bref on découvre de nouveaux lieux et c’est toujours un plaisir dans l’univers Star Wars.

5

Parmi les choses qui contribuent à une ambiance digne de Star Wars, il y a les créatures, les vaisseaux et le background. Dans Doctor Aphra tout cela est présent et l’aventure dont le rythme est vraiment bien travaillé va nous proposer plusieurs rebondissements bien trouvés. On découvre même au fil des pages quelques créatures que nous devrions voir dans Rogue One d’ici quelques jours.

3

III-Les personnages

Ils contribuent clairement à l’ambiance de ce titre, Aphra est telle que nous l’avons découverte dans les comics précédents, audacieuse, opportuniste, débrouillarde et l’arrivé d’un personnage de son passé à la dernière page du comic apporte son lot de questions.

Le duo formé par les droïdes 0-0-0 et BT-1 qui accompagne Aphra, fonctionne toujours aussi bien. Il apporte une petite touche d’humour noir que personnellement j’adore. L’équipage est également accompagné par un wookie que nous commençons à bien connaître: Krrsantan.

6

mais qui est donc ce mystérieux personnage ? réponse dans le comic !!

IV-L’histoire bonus

Je ne dirais pas grand chose sur cette histoire bonus, si ce n’est qu’elle est mystérieuse. On a le plaisir de découvrir l’Université de Bar’leth où une Aphra plus jeune est encore étudiante (l’histoire se déroulant quelques années auparavant), ainsi que d’étrange créatures conservées dans des tubes et ayant pour nom « Abersyn Symbiotes ».

7

L’histoire est plaisante à lire, elle est dessinée par Salvador Larroca, c’est très mystérieux et j’ai vraiment envie comme pour l’histoire principale de connaître la suite.

Pour la petite histoire, je me suis permis de demander via Twitter à Gillen et Larroca si un des personnage de cette histoire était inspiré d’Etienne Klein, physicien et philosophe de sciences. Vous l’avez peut être vu dans les bonus du DVD/Blu-Ray de L’éxoconférence d’Alexandre Astier. Si vous êtes passionné par des sujets comme l’origine de l’Univers, le temps ou l’astro-physique comme moi, je vous conseil de lire ses livres ou de regarder ses conférences sur youtube. Bref voici la réponse de Salvador Larroca à ma question:

larrocareponse

V- Conclusion

Ce pari que prend Marvel en nous proposant un récit centré sur Aphra est pour le moment gagnant. J’ai été agréablement surpris par ce premier numéro où je ne savais pas bien à quoi m’attendre. J’espère que nous verrons par la suite Aphra voyageant à travers la galaxie et nous faisant découvrir des artefacts, aussi bien Sith, Jedi que provenant de légendes d’une planète plus précise, voir même des groupes religieux ou des lieux de pèlerinage , je pense à l’Eglise de la Force (Lor San Tekka) ou au Temple des Whills…

On a donc toute l’ambiance propre à Star Wars, mais avec un point de vue inédit et on en redemande !!

Enfin nous terminerons par un « cocorico » puisque nous avons une artiste française, Elsa Charretier (Harley Quinn, Power Rangers Rose) qui a réalisée une belle variante pour les covers:

star_wars_doctor_aphra_1_charretier_variant

 

 

Dessinateur-illustrateur de 28 ans vivant à Nantes mais ayant toujours la tête dans les étoiles, Star Wars est depuis ma tendre enfance une source d'émerveillement et de plaisir. Luke Skywalker est clairement mon personnage favori. Je suis aussi capable d'être un vrai "fanboy" en collectionnant les livres, les comics, les jeux vidéo, les figurines et autre Lego !!